Bonjour cher lecteur, lectrice et genre encore non défini. Je m’appelle nicolasyede, créateur de L’atelier Y, entrepreneur en art et design.

Tatoueur depuis 2019, l’évolution et la prise en main de ma vie m’ont porté dans un monde incroyable que je souhaite partager au maximum.
Une enfance entre deux continents et deux parents de cultures différentes m’ont très rapidement fait comprendre que le seul voyage qui existe est celui intérieur, et pas celui autour de notre planète.

De formation industrielle puis artistique et design, je découvris après mes études que je savais peindre. Une dizaine de récompenses et d’expositions plus tard, le dermographe tomba entre mes mains.
À cet instant précis, je voyais le tatouage tel un médium comme la peinture ou le dessin. Un outil très simple qui me permettrait d’assouvir ma soif d’expression et d’expérimentation. Autodidacte complet, je me suis lancé à mon rythme (comme un forcené !) à apprécier les possibilités qu’offre ce nouvel objet.
Je n’ai pas la prétention à vénérer le tatouage ou de trouver cela extraordinaire. C’est juste un outil, un outil comme un autre qui me permet de m’exprimer et d’apporter une portion de mon univers au monde physique. Néanmoins, il y avait ce petit quelque chose, comme un attachement, une particularité qui me liait avec les personnes que je tatouais.

En grandissant et en expérimentant toujours plus de possibilités de compétences, je finis par admettre que je possédais une vision très large et une sensibilité excessive. Ma clairvoyance s’est vite retrouvée mêlée au tatouage. Je dirais même qu’elle s’est imposée par elle-même.
Tatouer pour faire du «beau» ce n’est pas artistique. Je dirais même que ce n’est pas intéressant. Je devais apporter une vraie valeur dans cet acte d’effraction cutanée : ressentir l’être supérieur de mes clients, comprendre leurs réels besoins, voir leurs déséquilibres énergétiques et proposer une solution en adéquation avec leurs différents corps dans l’espace et le temps. Voici quelque chose qui me parla.

Je ne suis pas particulièrement un bon « tatoueur », j’ai simplement une grande logique et une grosse expérience artistique. Je ne m’aventure jamais dans quelque chose qui ne va pas m’intéresser, ni dans un projet que je ne pense pas réalisable.
Voilà pourquoi je ne fonctionne pas comme les tatoueurs de l’industrie. Je prends mon temps pour chaque projet, comme vous avez pris le temps de lire ces lignes. Car d’une certaine manière, une fois que vous serez tatoué, nous seront liés à vie. Ce n’est pas une chose à prendre à la légère.

Je fais cela surtout de manière très égoïste. En effet, je n’hésiterai pas à vous dire ce qui ne me plaît pas dans vos idées et pourquoi. J’insisterai toujours sur ce qui ne semble pas juste dans la composition des dessins, surtout si c’est moi qui ai produit ce dessin. Je refuserai les projets que j’estime beaucoup trop restrictifs d’un point de vue créatif, ainsi que les choses purements à la mode. Je ne vous laisserais jamais repartir avec un tatouage que je n’estime pas fini ou imparfait. Oui, je veux être fier de chaque tatouage que je réalise, que cette séance soit une expérience unique pour vous.

Croyez-moi, je ne le fais pas pour vous, mais bien pour moi et c’est mieux pour vous.

*

*

Un lieu avant-gardiste

l’atelier y

*

L’atelier Y est un salon de tatouage concept situé au 42 bis boulevard Ayrault à Angers. Ce lieu, premier du genre, propose un concept de travail en avance sur l’époque.


Notre volonté est de proposer au secteur angevin une vision plus large du tatouage et de redéfinir des codes déjà trop installés. Nous souhaitons apporter de la nouveauté par la qualité proposée et un environnement d’artistes à l’esprit libre, profondément mordu par l’exploration de leur propre art.


L’âme de l’atelier est de promouvoir le sens artistique de ses créateurs en apportant une expérience complète et inédite à notre clientèle. Ce cadre extérieur aux normes du monde du tatouage vous invitera à devenir l’acteur d’une démarche dont vous ne soupçonnerez pas l’impact sur votre vie.


Le nouvel atelier proposera des talents dont la qualité principale est la sensibilité. Outre l’aspect pluridisciplinaire de leurs compétences, chaque artisan en ce lieu sera le représentant d’un univers dont il est seul détenteur.


La communication est primordiale. Il faut comprendre que notre volonté de proposer le meilleur implique des règles : nous ne pouvons pas vous tatouer si vous n’est pas prêt à recevoir notre art. C’est pourquoi l’échange est important pour observer la compatibilité avec nos artistes et comprendre le fonctionnement de votre système.
Nos artisans sont à votre écoute, mais en leur qualité, ils doivent d’abord penser à eux et c’est bien mieux pour vous.


Le contre-courant de L’atelier nous ramène aux bases du tatouage. Avant d’être un phénomène de foire ou de mode, le tatouage avait une fonction. Cette fonction existe toujours et reste, enfouie, la raison première qui pousse à se faire tatouer : la thérapie.
C’est sur ce point que nous seront en mesure d’insister, à la différence des tatoueurs plus conventionnels.

*

%d blogueurs aiment cette page :