Le lieu, l’environnement, les énergies, mes méthodes sont purement créatifs. Je suis sans cesse à la recherche de l’apprentissage de la technique, l’inventivité par la création.

Il est vrai que, même si le dessin n’est pas ce à quoi j’aspire, il m’a toujours accompagné. Avant tout, de formation industriel, je me suis vite tourné vers l’univers créatif pour devenir designer produits. Ma nature humaine a commencé à prendre le dessus pour faire voler en éclats notre rigide et superficielle culture occidentale.

Un besoin vital est né : apprendre les techniques de l’expression, mais surtout en faire mon appropriation. Je suis donc un autodidacte à part entière.

Cela s’est produit par la peinture, un dimanche après-midi. Une inspiration. Une photo d’un éléphant trouvé sur internet. Me voilà à peindre l’une de mes premières toiles. Puis la deuxième dans la foulée.
Deux mois plus tard, ma première exposition. Mes premières récompenses. Les années suivirent avec la reconnaissance (Prix peinture; prix élèves du Cèdre; Prix vote du public au salon de l’art et la jeunesse de la MFR Les Cèdres (2013) – Prix peinture à l’exposition de peinture de Bauné (2013) – Prix amateur; prix du public au concours de peinture des Ponts-De-Cé – (2013)3ème prix peinture au salon de peintures de Brain-sur-l’authion – (2013)Prix élèves du Cèdre au salon de l’art et la jeunesse de la MFR Les Cèdres (2014) – 2ème prix au concours de peinture Baugé La Secrète (2014) – …) et une belle famille qui s’est agrandit autour de moi.

« Croyez-moi, je ne le fais pas pour vous,

mais bien pour moi et c’est mieux pour vous.« 

Voici un univers qui comme beaucoup d’autres passionnent mon quotidien. La photo, le montage vidéo, l’écriture, la musique, la restauration de mobilier, la nature… J’appelle tout cela du bricolage. Pour moi, tout ceci n’est qu’une seule et même chose: des outils qui me permettent d’approcher un aboutissement final. Des bricolages qui rythment chacune de mes respirations et modèlent l’univers que j’ai à vous offrir.

Le tatouage est arrivé, comme une suite logique, pour devenir lui-aussi l’un de mes outils. Ma relation « taoueur-client » (bien que je ne me considère absolument pas comme un tatoueur) est très récente (septembre 2017). Un premier tatouage sur un ami, puis deux, puis trois… La marge de progression était fulgurante, il me fallait continuer et découvrir le potentiel de cette nouvelle application, essayer de nouvelles choses à chaque fois… Je le ressens encore comme un challenge sans limite.

Mon approche générale, que ce soit dans la vie de tous les jours ou dans la création, a toujours été personnelle et surtout naturelle, accompagnée d’un regard purement désintéressé. Je fuis naturellement l’existant et cherchel’unique.

Voilà ce que recherchent mes clients. Il serait d’ailleurs plus juste de les appeler « mécènes ». Car après tout, je ne suis pas tatoueur. Mon unique but est de proposer des idées, de donner un morceau de mon univers. Une façon d’offrir une petite bouffée d’air et découverte dans un monde où règne la servitude.

Je ne suis pas particulièrement un bon « tatoueur », j’ai simplement une grande logique et un peu d’expérience artistique. Je ne m’aventure jamais dans quelque chose qui ne va pas m’intéresser, ni dans un projet que je ne pense pas réalisable.
Voilà pourquoi je ne fonctionne pas comme les tatoueurs de l’industrie. Je prends mon temps pour chaque projet, comme vous avez pris le temps de lire ces lignes. Car d’une certaine manière, une fois que vous serez tatoué, nous seront liés à vie. Ce n’est pas une chose à prendre à la légère.

Je fais cela surtout de manière très égoïste. En effet, je n’hésiterai pas à vous dire ce qui ne me plaît pas dans vos idées et pourquoi. J’insisterai toujours sur ce qui ne semble pas juste dans la composition des dessins, surtout si c’est moi qui ai produit ce dessin. Je refuserai les projets que j’estime beaucoup trop restrictifs d’un point de vue créatif, ainsi que les choses purements à la mode. Je ne vous laisserais jamais repartir avec un tatouage que je n’estime pas fini ou imparfait. Oui, je veux être fier de chaque tatouage que je réalise, que cette séance soit une expérience unique pour vous.

Croyez-moi, je ne le fais pas pour vous, mais bien pour moi et c’est mieux pour vous.

%d blogueurs aiment cette page :